• Mardi, 19 Mai
  • 18:00 – 20:00 (CET)
  • transform! europe / Meeting the Left : Heinz Bierbaum

  • Le coranavirus a affecté une UE mal préparée, quoique de multiples manières et pour des conséquences diverses selon les pays. Les effets les plus tragiques se sont fait sentir dans les pays où des décennies de politiques d'austérité ont rendu les systèmes sociaux et de santé complètement exsangues. La pandémie en est ainsi venue à aggraver les inégalités, non seulement à l'intérieur des divers États de l'UE, mais aussi entre États membres. Voilà qui pose un défi aux partis de la gauche radicale et les invite à un réexamen de leurs stratégies.

    L'entretien se déroulera en anglais. 

     

    Invité
    Heinz Bierbaum, le président actuel du Parti de la gauche européenne (PGE). Il est l'ancien vice-président du parti allemand Die LINKE (La GAUCHE). Né dans le Baden-Würtemberg, Bierbaum a étudié à Fribourg et Berlin, et obtenu un diplôme de sociologue. En 1977, il a passé son doctorat en économie et sciences sociales. De 1996 à 2009, il a enseigné l'administration des affaires à l'université des sciences appliquées de la Sarre.Lors d'une récente réunion du secrétariat du parti, Bierbaum a présenté un document intitulé « La crise du coronavirus et ses conséquences pour la politique européenne » dans lequel il avance des propositions pour une sortie de crise démocratique, sociale et écologique.
    Heinz Bierbaum a accordé une interview en français qui est parue dans L'Humanité du 14 mai 2020.

    ------------------------------------

    Les événements seront interactifs. Après l'interview, qui occupera la première partie, le public aura la possibilité de poser des questions à notre invité·e.

    Toutes les discussions auront pour thème central l'impact de la pandémie sur la vie économique, sociale, politique et culturelle dans des pays particuliers. Nous avons vu que l'incapacité de l’UE à gérer la crise sanitaire et à apporter son soutien aux États les plus touchés a entraîné dans certaines parties d’Europe un changement de perception vis-à-vis de l’Union. Dans quelle mesure ce changement est-il perceptible dans les pays dont émanent les partis que nos interlocuteurs représentent ? Et quelles en sont les conséquences ? Comment la gauche peut-elle faire face à la crise économique et sociale ainsi qu'à la récession qui probablement s'ensuivra ? Comment les partis de gauche articulent-ils leurs stratégies nationales aux problèmes planétaires, en particulier concernant l'afflux de réfugiés et les réponses d'urgence attendues face à la crise environnementale mondiale ?


Related articles