• Existe-t-il des voies pour sortir de la stagnation du siècle ?

  • Auteur Joachim Bischoff | 21 Feb 17 | Posted under: Contemporary Capitalism , Transformative Strategies
  • Dans ses prévisions d’automne pour 2016, Le Fonds monétaire international (FMI) s’attend à un net recul de la croissance aux États- Unis. La morosité des investissements – due peut-être à l’incertitude sur la future orientation politique du pays – a conduit à réviser le taux de croissance pour 2017 à 1,6 %. Cet été, le FMI se basait encore sur une croissance de 2,2 %.

    Cela fait déjà trop longtemps que la croissance est trop faible, a constaté Maurice Obstfeld, économiste en chef du FMI, lors de la présentation de ce rapport: « Et, dans de trop nombreux pays, trop de gens n’ont pas pu en profiter. Cette situation a des répercussions politiques qui, probablement, constituent un frein supplémentaire à la croissance. » Le FMI voit de nombreux risques pour l’ensemble de l’économie mondiale. Ils menacent l’assainissement budgétaire l’année prochaine.

    Maurice Obstfeld les énumère ainsi:

    • « un développement cahoteux en Chine,
    • la poursuite de la baisse des prix des matières premières,
    • des marchés financiers de plus en plus tendus,
    • des perturbations liées au changement climatique,
    • la multiplication des entraves au commerce et
    • des tensions géopolitiques ».

    Christine Lagarde et Maurice Obstfeld incitent donc les pouvoirs politiques à faire plus en faveur de la croissance. Christine Lagarde appelle les pays membres à faire le maximum pour renforcer la croissance mondiale. Chaque pays devrait mettre en place un ensemble de mesures monétaires et fiscales, ainsi que des réformes structurelles, pour la stimuler. « Chaque pays peut faire quelque chose. » L’objectif fixé à Brisbane en 2014 (augmenter la croissance mondiale de 2 % dans un délai de 5 ans) ne sera pas atteint, compte tenu de ce qui a été planifié jusqu’alors. Actuellement, la perspective est une augmentation de 1,5 %.

    Veuillez trouver le pdf en téléchargement sur votre droite (15 pages, 3.2 MB).



Related articles