• Appel italien
  • Changer la Grèce - Changer l'Europe

  • 18 Dec 14
  • transform! europe et transform! Italie sont en train de promouvoir un réseau de solidarité européenne pour faire que les prochaines élections en Grèce soient l'expression d'un désir de changement et de rupture avec les politiques d'austérité. On trouvera ici l'appel et les signatures d'intellectuels italiens, de politiciens, de syndicalistes et d'artistes.

    Au cours des dernières années, la Grèce a servi de cobaye à une expérience visant à supprimer l'État-providence et les droits démocratiques en Europe.

    Le Mémorandum a seulement sauvé les banques allemandes et européennes alors qu'il a créé les conditions de la montée du chômage qui a précipité davantage de personnes dans la pauvreté en Grèce. 

    Les résultats de la politique de la Troïka ont dévoilé tous les mensonges utilisés pour imposer l'austérité en Europe. Le pays est détruit, il y a une véritable urgence humanitaire et la population lutte pour survivre, pendant que la dette souveraine augmente fortement au lieu de diminuer.  

    En Grèce, les victimes de l'austérité se sont levées contre les diktats de la Troïka. Les travailleurs, privés de plus en plus de leurs droits, les chômeurs, le étudiants, les professionnels, les retraités et les femmes au foyer ont uni leurs forces dans une résistance surprenante, pacifique, populaire, démocratique, qui est un exemple pour toute l'Europe.

    Cette grande pression populaire a été organisée par Syriza, le parti unitaire de la gauche. Aujourd'hui, ce parti est le premier dans tous les sondages électoraux et en cas d'élections, en raison de l'échec des partis de la grande coalition, comme cela semble possible, Syriza pourrait constituer un nouveau gouvernement.

    Alexis Tsipras a un plan clair : « rester en Europe pour changer l'Europe ». Son gouvernement appellera à une conférence européenne pour restructurer la dette qui affecte la plupart des pays européens, pour mettre fin aux politiques d'austérité en abrogeant le pacte budgétaire. Il exigera un plan européen commun pour le monde du travail et la protection de l'environnement.

    Il ne s'agit certainement pas des politiques anti-euro et anti-européennes dont parlent les principaux médias européens dans une tentative de légitimer les attaques des marchés. Ils ont essayé de semer la peur parmi les Européens, à influencer et semer la confusion chez les électeurs grecs avec l'intention de confondre les propositions de la Gauche avec celles, xénophobes et racistes, des néo-fascistes.

    Pour mettre fin aux politiques imposées par Bruxelles, Francfort et Berlin, Tsipras s'est engagé à prendre des mesures immédiates et substantielles pour améliorer immédiatement les conditions sociales des citoyens, restaurer le salaire minimums aux niveaux d'avant la crise et ré-établir les conventions collectives .Le changement de gouvernement en Grèce pourrait être le début de la reconstruction de l'Europe sur les valeurs des droits, de la démocratie et de la solidarité. La victoire de Syriza et le gouvernement de Tsipras en Grèce prouveront que les citoyens peuvent vaincre les politiques néolibérales et les partis de droite, qui empoisonnent notre continent de plus en plus.  

    En outre, si le lien est fait entre le vote et les luttes pour les droits, la participation populaire et une nouvelle dimension européenne pour les coalitions sociales, il sera la preuve que l'austérité n'est absolument pas nécessaire.

    En ce qui concerne la campagne de désinformation et les attaques des marchés financiers, notre engagement est de faire connaître le programme réel de Syriza et de soutenir ses initiatives.

    Grâce à la complicité des médias dominants, la Bourse, la finance et la Troïka sont déjà, avec toute leur puissance, en train d'essayer d'influencer fortement le vote grec. Par conséquent, nous demandons à ceux qui aiment la démocratie, la cohésion sociale et la justice de soutenir le droit du peuple grec à choisir librement son avenir.

    Il est de notre responsabilité d'arrêter la marche de l'Europe vers le désastre, de changer sa direction. Sinon, l'Europe va clairement imploser avec les politiques actuelles. Il est de notre devoir de soutenir ceux qui veulent reconstruire l'Europe avec ses citoyens.

    Signataires

    Maurizio Acerbo, Vittorio Agnoletto, Giorgio Airaudo, Piergiovanni Alleva, Gaetano Azzariti, Etienne Balibar, Fulvia Bandoli, Andrea Baranes, Bellofiore, Marco Berlinguer, Marco Bersani, Fausto Bertinotti, Piero Bevilacqua, Fabrizio Bocchino, Raffaella Bolini, Aldo Bonomi, Sergio Brenna , Alberto Burgio, Enrico Calamai, Andrea Camilleri, Francesco Campanella, Aldo Carra, Luca Casarini, Luciana Castellina, Paolo Cento, Francesca Chiavacci, Domenico Megu Chionetti, Paolo Ciofi, Pippo Civati, Virgilio Dastoli, Giuseppe De Marzo, Michele De Palma, Loredana De Petris, Tommaso Di Francesco, Nicoletta Dosio, Fausto Durante, Anna Falcone, Antonello Falomi, Roberta Fantozzi, Stefano Fassina, Tommaso Fattori, Thomas Fazi, Luigi Ferrajoli, Gianni Ferrara, Paolo Ferrero, Goffredo Fofi, Eleonora Forenza, Nicola Fratoianni, Mauro Gallegati, Luciano Gallino, Francesco Garibaldo, Alfonso Gianni, Paul Ginsborg, Claudio Gnesutta, Alfiero Grandi, Claudio Grassi, Enrico Grazzini, Fabio Grossi, Leo Gullotta, Antonio Ingroia, Francesca Koch, Raniero La Valle, Guido Liguori, Loredana Lipperini, Curzio Maltese , Fiorella Mannoia, Laura Marchetti, Giulio Marcon, Lorenzo Marsili, Stefano Maruca, Citto Maselli, Ugo Mattei, Giovanni Mazzetti, Sandro Medici, Corradino Mineo, Filippo Miraglia, Tomaso Montanari, Elena Monticelli, Roberto Morée, Roberto Musacchio, Grazia Naletto, Olga Nassis, Maso Notarianni, Corrado Oddi, Moni Ovadia, Argiris Panagopoulos, Luigi Pandolfi, Bruno Papignani, Giorgio Parisi, Valentino Parlato, Valeria Parrella, Gianpaolo Patta, Livio Pepino, Tonino Perna, Riccardo Petrella, Paolo Pietrangeli, Paolo Pini, Nicoletta Pirotta, Felice Roberto Pizzuti, Adriano Prosperi, Alessandra Quarta, Christian Raimo, Norma Rangeri, Ermanno Rea, Marco Revelli, Claudio Riccio, Rosa Rinaldi, Gianni Rinaldini, Annamaria Rivera, Mimmo Rizzuti, Giulia Rodano, Stefano Rodotà, Umberto Romagnoli, Roberto Romano, Franco Russo, Mario Sai, Bia Sarasini, Arturo Scotto, Peppe Servillo, Toni Servillo, Giuliana Sgrena, Assunta Signorelli, Anna Simone, Barbara Spinelli, Sergio Staino, Gino Strada, Marina Terragni, Massimo Torelli, Lanfranco Turci, Nicola Vallinoto, Nichi Vendola, Guido Viale, Vincenzo Vita, Lorenzo Zamponi, Filippo Zolesi, Alberto Zoratti.