• Introduction et compte rendu de conférence
  • Le concept de « Commun » – Vers une démocratie économique et sociale

  • Par Roberto Morea | 21 Oct 19 | Posted under: Communs
  • Il apparaît de plus en plus clairement que le concept de Commun peut offrir le cadre d'un projet alternatif de gauche capable d'englober les questions de démocratie sociale et économique ainsi que d'écologie. Ci-après, une introduction au concept de Commun et un compte rendu de conférence par Roberto Morea.

    Voilà plus de cinq ans que transform! europe organise des séminaires sur le thème des Communs, mêlant expériences concrètes nombreuses et recherches universitaires dédiées, – aboutissant déjà à la production d'un e-paper. De nombreux séminaires sont organisés dans le monde sur les biens communs, les Communs, etc. Nous estimons que transform! europe doit se donner pour rôle de promouvoir ce concept comme enjeu politique central et d’empêcher les détournements de celui-ci, y compris au sens d’une récupération par un capitalisme nous préparant à une société dans laquelle les propriétaires restent, à l'insu de tou·te·s, les maîtres du monde au sein d'une société « ubérisée ».

    Le concept de Commun fait de plus en plus sens pour celles et ceux qui luttent en faveur d’une transformation sociale coïncidant avec la transition écologique. Il semble offrir un processus plus pertinent, plus dynamique et plus efficace que les tentatives de renaissance du socialisme et du communisme, lesquels ont été tant compromis par des expériences menant à des impasses.

    Le concept du Commun repose sur deux principes fondamentaux

    • une construction sociale et démocratique, qui est le processus même d’un Commun ;
    • le droit d'usage en remplacement des droits de propriété capitalistes qui régissent toutes les sociétés occidentales contemporaines. Lutter aujourd'hui en faveur des Communs, c'est lutter contre ce droit de propriété inaliénable qui étouffe tous les autres droits.

    Des droits attachés à certains Communs ont existé dans le passé, mais ils ont tous été abolis par le capitalisme, ce qui a provoqué une marchandisation de plus en plus poussée de la société.

    C’est à cette marchandisation que s’oppose le concept de Commun en luttant pour construire une société différente. Il en existe de nombreux exemples : expériences de micro-agriculture, nouveau municipalisme, revendication de droits participatifs nouveaux et accrus, expérimentations autour des questions de l'eau et de l'énergie, coopératives, entreprises autogérées, luttes contre l'accaparement des terres et les méga-projets inutiles...

    La conférence de Zagreb

    Toutes ces expériences posent le problème des institutions et du type d’État nécessaires pour promouvoir les Communs et les généraliser. Pour toutes ces raisons et sur la base de nos séminaires passés, nous avons organisé en juin 2019 un séminaire composé de trois volets :

    • participation au festival Vers une nouvelle économie, qui a lieu chaque année en juin à Zagreb ;
    • une journée pour échanger sur différentes expériences, selon différents axes : démocratie économique, question municipale et territoriale, biens communs sociaux ;
    • une journée consacrée à la question de l’État et des institutions nécessaires en vue d'une société des Communs, à partir d’expériences pratiques mais également de recherches menées dans les champs du droit, de la sociologie et de la philosophie.

    Nous essayons d’avancer sur ces questions, à la fois en termes d'élaboration d'un projet alternatif et de réflexion sur les mesures de transition nécessaires.

    Quelles revendications au sein de notre société actuelle sont susceptibles de porter le concept des Communs dans le champ institutionnel ?

    Ce séminaire a en outre fourni l’occasion, compte tenu de la situation géographique de Zagreb, d’élargir et renforcer notre réseau parmi les pays d’Europe centrale et orientale, d’autant qu’il existe de nombreuses expériences novatrices dans les pays de l'ex-Yougoslavie, en République tchèque, en Slovaquie et dans les pays d'Europe centrale et orientale en général.

    Ce séminaire était emmené par le groupe de travail sur la reconstruction de la production, le réseau Global Social Justice, l'association Self-management et le réseau Workers’ Control.

     

    Dans ce cadre, nous ouvrons également un espace sur notre site web destiné à rassembler d’autres contributions provenant de membres de notre réseau et de personnes impliquées dans ce domaine.

    Toutes celles et ceux qui souhaitent contribuer sont invité·e·s à envoyer leurs textes à morea@transform-network.net.


Related articles

Communs