• 21 Avril 2012 - 22 Avril 2012
  • Bucharest
  • Séminaire sur la question nationale en Europe centrale et orientale

  • par Petre Damo, Association pour le Développement du Forum Social Roumain (AD FSR)

    L'Association pour le développement du Forum Social Roumain (AD FSR), avec le soutien et la participation du réseau transform! Europe et du groupe parlementaire européen GUE / NGL représenté par Mme Gabi Zimmer, parlementaire européenne, organisent un séminaire « La question nationale en Europe centrale et orientale », les 21 et 22 avril 2012, à Bucarest, Roumanie.

    Les peuples sont à la recherche de leur identité, à la fois comme individus et comme groupes, depuis des temps immémoriaux. La notion d'identité a été perçue sous une multitude de formes, passant de l’individu à la nation, du culturel au religieux ou au politique.

    On sait que la question nationale en Europe centrale et orientale a provoqué des affrontements politiques, sociales, économiques, culturels et religieux aboutissant à l’éclatement social, la haine ethnique, la fragmentation géopolitique et, éventuellement, à des guerres suivies d’interventions « réglementaires » néolibérales.

    Le réveil du nationalisme extrême, de l'ethnocentrisme et du chauvinisme dans la Roumanie d’après 1989, l’éclatement de l'ex-Yougoslavie après la guerre civile dans les années 1990 se terminant en conflits latents, les questions ethniques roumano-hongroise en Transylvanie non résolues, les conflits latents roumano-moldaves et russo-ukrainiens, la montée du néo-fascisme, du néo-nazisme et du racisme en Hongrie, en Allemagne, en Autriche et dans d'autres pays d’Europe centrale et orientale ces derniers temps, montrent tous la nécessité d’une telle initiative.

    Quelles pourraient être les réponses de progressistes des acteurs sociaux et politiques aux questions difficiles liées à la situation esquissée ci-dessus qui s'est développée dans le cadre de l’échec d'un paradigme européen néolibéral de plus en plus agressif ?

    Le séminaire aborde la question controversée de la question nationale en Europe centrale et orientale considérée dans une perspective complexe d’interdépendance, liée au passé historique et politique (relation de cause à effet) et au projet européen.

    Le séminaire vise à :

    • fournir un espace approprié au débat sur ce qui précède;

    • mettre en place une étude stratégique sur la base de l'analyse objective des contradictions existantes dans l’Europe centrale et orientale sur les aspects sensibles de la question nationale, affrontant éventuellement les stratégies officielles;

    • ouvrir une nouvelle perspective européenne aux vrais problèmes culturels et politiques rencontrés par les peuples, en termes de majorités contre minorités, et leurs légitimes représentants dans cette région;

    • explorer la possibilité d'une plate-forme internationaliste pour la coopération pour trouver des réponses démocratiques aux différents conflits latents possibles, ainsi qu’aux contradictions nationales dans la région;

    • impliquer progressivement les acteurs intéressés d'autres pays comme la Grèce, la Fédération de Russie, la Turquie, etc, qui sont liés à l’Europe centrale et orientale et / ou représentent leurs propres cas particuliers à cet égard.

    Le séminaire est un projet ambitieux qui a manifestement suscité un intérêt parmi les intervenants/contributeurs invités. On peut le constater à partir des premières réactions positives et confirmations de participation.

    Dans la mesure où il s’agit du tout premier événement de ce genre en Europe centrale et orientale, et en particulier en Roumanie, les attentes des organisateurs et des participants sont élevées, et nous sommes conscients de la difficulté et de l'importance que représente cette tâche. Nous devrons travailler dur dans le temps restant de manière à y répondre.

    Liens: www.forumulsocialroman.ro

    www.conferintasocialareunita.ro