• Lancement et bref aperçu
  • Présentation du groupe d’économistes de transform ! europe

  • Par Maxime Benatouil | 26 Jun 13
  • Le temps fort du programme Crise fut le lancement du groupe d’économistes de transform ! europe (GETE). Jusqu’à présent, 43 économistes de 14 pays européens ont accepté de rejoindre le nouveau réseau coordonné par Elena Papadopoulou, Elisabeth Gauthier et Maxime Benatouil.

    Sa première activité a réuni 22 participant-e-s de 8 pays européens à Paris, les 11 et 12 avril 2013, à l’occasion d’un séminaire portant sur l’état de la crise européenne, les alternatives de gauche à la gestion actuelle de la crise, ainsi que sur l’analyse critique du « choc de compétitivité » et de ses implications. Un rapport complet, en anglais et en français, est disponible sur le site de transform ! (voir la rubrique « Crise en Europe – Crise de l'Europe). Il reprend les principaux résultats des discussions, les recommandations politiques et les perspectives de travail du groupe. Une présentation PowerPoint – outil présentant les causes et l’état de la crise- est également disponible.

    Une représentation équilibrée d’universitaires en provenance de toute l’Europe a permis au GETE d’aborder en profondeur la question de la différentiation croissante entre le « noyau dur européen » et la périphérie, ainsi que de réfléchir collectivement aux propositions en vue de former des coalitions efficaces pour changer d’Europe.

    La définition des priorités du GETE fut le résultat de délibérations fécondes. Le groupe de travail orientera son action vers l’analyse de la question de la reconstruction productive dans les pays européens du sud et les débats sur la zone euro qui traversent actuellement les partis de la gauche de transformation en Europe. En gardant bien à l’esprit l’imminence des prochaines élections européennes, nous collectons les documents les plus importants concernant les sujets mentionnés ci-dessus afin de les mettre à la disposition des militant-e-s. Vous pouvez d’ailleurs en trouver un échantillon important sur notre site à la rubrique « L'euro en débat - L'avenir de l'euro).

    Au cours de l’année, le GETE a été représenté lors de plusieurs événements tels que la présentation de l’EuroMemo 2013 à Paris et au Parlement européen, et à la conférence organisée par la Fondation Rosa Luxemburg à Berlin où l’étude controversée de Flassbeck et Lapavitsas a été discutée.

    En ce qui concerne les perspectives pour la seconde moitié de l’année, le GETE sera présent à la conférence annuelle de l’Association européenne pour une économie politique évolutionniste (EAEPE). Prévue pour novembre 2013, cette conférence sera dédiée à l’état et au futur des industries européennes. Cet événement sera pour nous une opportunité de gagner en visibilité, d’établir des contacts et de prendre connaissance des arguments les plus récents sur ce sujet de très haute importance pour sortir l’Europe de sa crise. Le GETE sera en charge de deux tables rondes portant sur la reconstruction productive en Europe du sud et le renouveau de la politique industrielle de l’UE pour répondre aux défis de la crise et de la transition écologique.