• Rapport sur le Symposium de transform! à Vienne
  • Le Moyen-Orient face à un tournant historique

  • Auteur Katerina Anastasiou | 01 Feb 17
  • Le Symposium sur ‘Le Moyen-Orient face à un tournant historique’ s’est tenu dans les locaux de transform! europe à Vienne, quelques jours seulement après que la résolution des Nations-Unies du 23 décembre 2016* soit votée, celle-ci condamne la continuation de l’occupation israélienne et les activités du pays dans ses colonies. Avec ce colloque nous avons lancé une nouvelle série de projets pour 2017. Ils seront centrés sur la recherche de stratégies de gauche viables et à l’échelle mondiale; nous considérons que le processus de paix au Moyen-Orient, aujourd’hui déchiré, joue un rôle crucial et doit faire partie intégrante de notre réflexion.

    Le colloque de Vienne (14-16 Janvier) c’est concentré sur le dialogue Israélo-Palestinien et été conçu pour suivre un but double : d’une part, fournir un espace neutre et sensible pour offrir une opportunité de dialogue entre les deux parties et d’autre part, construire un moyen de communication avec les camarades européens et les amis qui travailleront ensemble à de multiples échelles pour tenter d’apporter leur contribution dans l’accélération du processus de paix.

    Afin d’atteindre cet objectif nous avons organisé le colloque en plusieurs sessions et deux débats ouverts. Nous avons invité une trentaine de participants, notamment des représentants d’organisations de la société civile ou des partis politiques ou encore des artistes, des députés de la Knesset et des amis de l’Autorité Palestinienne pour discuter des sujets proposés par le colloque.

     

    « Art Sans Frontières » et l’état actuel de la situation

    Dan les locaux d’accueil ont  pu également être exposés des artistes Palestiniens et Israéliens dans le cadre d’une exposition commune crée par Shirley Meshulam sous le nom « Art Sans Frontière ». Pour parler avec les mots de la conservatrice ce travail «conte la réalité politique locale» de la région et l’exposition a créé un environnement rappelant la nature urgente de la  situation ainsi que que notre responsabilité collective à son égard. 

    La session d’ouverture – qui était également ouverte au public – a apporté d’intéressantes contributions sur la situation actuelle de l’Europe et du Moyen-Orient, ancrant la discussion dans le présent. Gabi Zimmer, Président du Groupe de la GUE/NGL au Parlement Européen a fourni un aperçu des dangers de la situation courante des affaires européennes, les camarades palestiniens et israéliens ont quant à eux mise en garde contre la montée du nationalisme en Israël et son rôle dans la continuation de l’occpation et la construction de nouvelles colonies.

    La solution à deux Etats, seule solution pour la paix.

    La majorité des participants a vu la solution à deux Etats comme l’unique solution pour la paix puisque l’égalité des Israéliens et des Palestiniens dans l’Etat israélienne semble inatteignable. Des propositions ont été faites pour trouver des moyens d’améliorer la participation politique des Palestiniens dans la démocratie israélienne et pour créer des espaces de dialogues qui encourageront les interactions dans la société et fourniront de nouveaux efforts pour trouver une solution. Des propositions ont également été faites, des propositions d’interventions politiques pour que l’Etat d’Israël respecte les résolutions internationales. Le colloque s’est terminé par une conférence de Gregor Gysi, Président du Parti de la Gauche Européenne et une conférence de presse de ce dernier avec le directeur politique de transform! europe, Walter Baier.

    Des nouveaux espoirs et de nouveaux projets

    Le résultat de la conférence nous a fourni espoir et volonté d’entamer nos nouveaux projets. Tout le colloque a été filmé avec notamment l’une des artistes, Alona Harpaz, interviewée. Le documentaire sera bientôt terminé et nous avons planifié de nombreuses projections simultanées à Vienne, Berlin et différentes villes de Palestine et d’Israël. L’exposition « Art Sans Frontière » voyagera en Europe tandis que nous aspirons à organiser de nouveaux colloques de ce type dans l’année qui vient.