• Appel à communications
  • La matérialité de l'immatériel : les TIC et les communs numériques

  • 16 Oct 14
  • 
Nous publions un appel à contributions pour le numéro spécial de tripleC : communication, capitalisme et critique

 


    (http://www.triple-c.at)

    Date limite de soumission des résumés : 15 janvier 2015

    Éditeurs invités : Vasilis Kostakis, Ecole Ragnar Nurkse d'innovation et de gouvernance, de l'Université de technologie de Tallinn (Estonie), P2P Lab (Grèce) ; Andreas Roos, Division de l'écologie humaine, université de Lund (Suède)

    Avec une crise environnementale croissante et une augmentation sans précédent de la diversité et de l'utilisation des TIC, il est plus important que jamais de comprendre les aspects matériels sous-jacents de l'infrastructure des TIC.Ce numéro spécial pose donc à la question : Quels sont les vrais coûts matériels et socio-environnementaux de l'infrastructure mondiale des TIC ?

    Dans un article récent (Fuchs 2013) ainsi que dans le livre Travail numérique et Karl Marx (Fuchs 2014), Christian Fuchs a examiné le réseau complexe des relations de production et de la nouvelle division du travail numérique qui rend possible la vaste et peu coûteuse infrastructure des TIC que nous connaissons. L'analyse a révélé en partie que les produits et l'infrastructure des TIC peuvent incarner des conditions proches de l'esclavage qui obligent perpétuellement à entrer dans des relations de dépendance. Elargissant ce raisonnement, le WWF a rendu compte (Reed et Miranda, 2007) que l'exploitation minière dans le bassin du Congo fait peser des menaces considérables sur l'environnement local sous la forme de pollution, de perte de la biodiversité, et une présence accrue du monde des affaires rendue possible par les routes et les chemins de fer. Ainsi les TIC peuvent être considérées comme pas du tout immatérielles parce que l'infrastructure des TIC dans les conditions économiques données intègre dans ses fondements matériels des conditions de travail analogues à l'esclavage, des rapports de classe divers et des conséquences néfastes sur l'environnement.

    Dans le même temps, les communs numériques qui émergent offrent une nouvelle et prometteuse plate-forme pour le développement social, sans doute permis par la dynamique progressive du développement des TIC. Ce développement se manifeste principalement sous forme de production par les pairs sur la base de communs, c'est-à-dire un nouveau mode de production sociale collaborative (Benkler, 2006). Et aussi par la fabrication numérique au niveau local ou des espaces de producteurs basés sur la communauté, c 'est-à-dire une forme de production et de distribution de bas en haut. Les exemples les plus connus de production de communs par les pairs sont les logiciels libres et l'encyclopédie libre Wikipedia. Bien que ces nouvelles formes d'organisation sociale soient apparues dans le capitalisme, elles peuvent le contester d'une manière qui pourrait à son tour transcender le système dominant (Kostakis et Bauwens 2014).

    Après ce cadrage dialectique, nous voudrons faire appel à des contributions pour un numéro spécial de tripleC qui étudiera la façon dont nous pouvons comprendre et équilibrer les risques et les promesses des TIC afin d'inventer un paradigme juste et durable. Nous recherchons des articles scientifiques et des commentaires qui portent sur un des thèmes suivants et au-delà. Nous voulons aussi accueillir des formats expérimentaux, en particulier les essais photographiques, qui abordent le thème de ce numéro spécial.

    Thèmes suggérés

    - Des contributions qui recherchent, mesurent et/ou théorisent l'impact socio-environnemental de l'infrastructure des TIC.

    - Des contributions qui cherchent, mesurent et/ou théorisent la plus-value à la fois écologique (la terre), sociale (travail) et intellectuelle (brevet) des TIC.

    - Comprendre l'organisation humaine par nature dans la production par les pairs.

    - Des études sur les dimensions environnementales des technologies de fabrication par ordinateur (par exemple, l'impression 3D ou les machines CNC) dans les modes non industriels de vie, par exemple les éco-villages ou l'agriculture traditionnelle, ainsi que dans les villes modernes et les méga-villes.

    - Suggestions et aperçus pour comparer l'organisation socio-économique des communs naturels avec l'organisation socio-économique des communs numériques, en s'appuyant sur les types d'organisations dans le passé et le présent qui sont fondées sur des théories des communs.

    - Elaboration d'approches théoriques utiles pour surmonter la séparation conceptuelle des catégories immatériel/matériel dans les communs numériques.

    Références

    Benkler, Yochai. 2006. The wealth of networks: How social production transforms markets and freedom. New Haven: Yale University Press.

    Fuchs, Christian. 2014. Digital labour and Karl Marx. New York: Routledge.

    Fuchs, Christian. 2013. Theorising and analysing digital labour: From global value chains to modes of production. The Political Economy of Communication 1 (2): 3-27. www.polecom.org/index.php/polecom/article/view/19.

    Kostakis, Vasilis and Michel Bauwens. 2014. Network society and future scenarios for a collaborative economy. Basingstoke, UK: Palgrave Macmillan.

    Reed, Erik and Marta Miranda. 2007. Assessment of the mining sector and infrastructure development in the congo basin region. Washington DC: World Wildlife Fund, Macroeconomics for Sustainable Development Program Office, 27. awsassets.panda.org/downloads/congobasinmining.pdf

    Calendrier

    Soumission des résumés (250-300 mots) avant le 15 Janvier 2015 par courrier électronique à vasileios.kostakis@ttu.ee

    Réponses aux auteurs: 15 février 2015.

    Les auteurs sélectionnés seront invités à soumettre leurs contributions complètent à tripleC via le système de soumission en ligne le 15 mai 2015:

    triple-c.at/index.php/tripleC/about/submissions

    Date de publication prévue pour ce numéro spécial : 1 octobre 2015.

    A propos de la revue

    tripleC : communication, capitalisme et critique, est un journal en ligne d'accès libre utilisant une licence non commerciale Creative Common. Il met l'accent sur des études sur la société de l'information et sur les médias, les médias numériques, l'information et la communication dans la société avec un intérêt particulier pour les études critiques dans ces domaines thématiques. Le journal porte un intérêt particulier à la diffusion d'articles qui mettent l'accent sur le rôle de l'information dans les sociétés capitalistes contemporaines. Pour cela, les articles devraient s'appuyer sur des théories critiques et / ou des recherches empiriques inspirées par les théories critiques et / ou une philosophie et une éthique guidées par la pensée critique. Ils doivent aussi relier l'analyse des structures de pouvoir et les inégalités du capitalisme, en particulier les formes de stratification comme la classe, les idéologies racistes et autres et le patriarcat capitaliste.

    Les articles devaient refléter la façon dont les résultats présentés contribuent à éclairer les conditions qui favorisent ou entravent l'avènement d'une société mondiale de l'information durable et participative. TripleC a été fondée en 2003 et est édité par Christian Fuchs et Marisol Sandoval.