• Sixième université d'été de la Gauche européenne : "Changer l'Europe, changer le monde"

  • 29 Sep 11
  • La 6ème Université d'été, organisée par le parti de la gauche européenne et transform! Europe, s’est déroulée à Trevi, Pérouse, en Italie. Elle a été accueillie par Rifondazione Comunista. L’assemblée du Conseil exécutif de la Gauche Européenne avait lieu à la même période à l'Hôtel della Torre, si bien que les membres du Conseil Exécutif de la gauche Européenne ont également participé à l'université d'été.

    « Changer l'Europe, changer le monde» était le mot d’ordre de l'événement dans lequel environ 200 militants de gauche de toute l'Europe se sont réunis pour apprendre les uns des autres, discuter, échanger des expériences et construire des réseaux. transform! Europe a également organisé un groupe de volontaires qui ont fait, en chuchotant, une traduction très professionnelle dans les ateliers. Cela a permis aux participants d'approfondir les discussions dans les différents petits ateliers se tenant à côté des discussions en plénière.

    Le programme a été varié et dense:

    La première journée était consacrée aux discours d’accueil, aux premières discussions, ainsi qu’à la présentation des travaux et des projets de transform! Europe.

    Sous le mot d’ordre «Dix ans après Gênes, la lutte continue en Europe et dans le monde », a été présenté un livre sur le contre-sommet, les manifestations contre le G8 et la répression qui a suivi. «L’espoir issu des Places » était le mot d’ordre de la session où ont été présentés les points de vue et les revendications politiques des « mouvements des Indignés ».

    Deux sessions plénières ont abordé "les issues à la crise capitaliste et les alternatives de gauche en Europe" ainsi que la question de la « dictature des marchés et les stratégies de la Gauche européenne ».

    Une journée a été consacrée aux « nouvelles révoltes et au développement d’un nouvel internationalisme». Le sujet principal en a été la situation en Tunisie et en Egypte ainsi que les différentes perspectives qui en découlent. Cette journée d'étude s’est achevée par une discussion controversée, mais amicale sur «nouvel impérialisme et nouvel internationalisme» avec Samir Amin, Harris et Maite Mola Golemis.

    L'organisation de jeunesse de Rifondazione Comunista - les GiovanniCommunisti - a organisé la «plénière des jeunes». Les militants de chaque organisation de jeunesse représentée à l'université d'été ont été invités à faire un bref rapport sur la situation de l'éducation et sur la précarité dans leurs pays respectifs.

    Le dernier jour ont été débattues la question "Médias et démocratie» et les réponses de la gauche radicale en Europe.

    Outre les séances de travail, une soirée à un concert et une excursion d'une journée à Assise ont été proposées et, le soir, les installations de l'hôtel ont été utilisées pour la musique et la danse.