• Des centaines de milliers de manifestants contre l'austérité au Portugal
  • Que Se lixe a troïka ! (« Que la Troïka aille se faire voir »)

  • 04 Mar 13 Posted under: Portugal
  • Des centaines de milliers de personnes ont envahi les rues des villes portugaises pour protester contre les mesures d'austérité dont le gouvernement pense qu'elles permettront d'éviter le plan de sauvetage et de sortir le pays de la récession.

    Les manifestations, coordonnées via des médias sociaux par des groupes non engagés dans un parti politique, ont eu lieu dans tout le pays, la plus grande dans la capitale, Lisbonne.

    Selon les coordinateurs, quelque 500 000 manifestants ont défilé sur un boulevard de Lisbonne vers le ministère des Finances. Beaucoup d'entre eux portaient des pancartes et scandaient « Il est temps pour le gouvernement de s'en aller! » et « Que la Troïka aille se faire voir, rendez-nous nos vies », se référant aux bailleurs de fonds de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne et du Fonds monétaire international.

    Les gens dans la foule chantait Grandola, une chanson de la «Révolution des œillets de 1974 qui a renversé la dictature d'Antonio Salazar et mis fin au régime militaire dans le pays. Au cours des dernières semaines des militants ont repris la chanson pour chahuter les ministres du gouvernement au cours de leurs interventions publiques.  

    Ce que les manifestants demandent est un changement complet de la politique du gouvernement pour relancer l'économie du Portugal au moment où le pays fait face à la pire récession depuis les années 1970.

    « Les gens sont désespérés, ils voient leurs revenus chuter brutalement, leurs familles et amis sans emploi », selon le Wall Street Journal citant Nuno Almeida, un journaliste de 49 ans et l'un des organisateurs de la manifestation.

    Jeudi dernier, le Premier ministre portugais Pedro Passos Coelho avait annoncé des réductions supplémentaires des dépenses comme élément d'une réforme profonde de l'État qui, disait-il, est nécessaire pour faire baisser les impôts à l'avenir.

    « Ce gouvernement a mis les gens au pain sec et à l'eau, vendant des actifs de l'État pour des cacahuètes pour rembourser les dettes qui ont été contractées par des politiciens corrompus au profit des banquiers », selon Reuters citant un des manifestants, le réalisateur de cinéma Fabio Carvalho. « Si ce n'est pas aujourd'hui, les choses devrons changer demain et nous devons rester dans les rues pour faire tomber le gouvernement. »

    Les manifestations ont eu lieu à Lisbonne, Porto et plusieurs dizaines d'autres villes, annoncées via Internet par un groupe de militants du mouvement Que se lixe a troïka ou « Serrez la vis à la Troïka », rapporte Reuters. 

    Ces manifestations ont coïncidé avec la visite trimestrielle des inspecteurs du plan de sauvetage UE/FMI.


    Source: rt.com/news/thousands-protest-austerity-portugal-734 /


Related articles