• Hommage
  • Leo Panitch 1945-2020

  • Par Eric Canepa | 21 Dec 20
  • À transform! europe, ce fut un choc pour nous comme pour beaucoup de personnes à travers le monde d'apprendre le décès de Leo Panitch, mort du coronavirus à Toronto le 19 décembre 2020.

    Leo avait récemment été diagnostiqué souffrant d'un myélome multiple —- un type de cancer qui affecte les plasmocytes situés dans la moelle osseuse. Optimiste à juste titre quant au succès du traitement, il a eu le malheur de contracter le COVID à l'hôpital, ce qui dans son état affaibli s'est avéré fatal.

    Depuis 1985, Leo était le coéditeur du Socialist Register, la revue annuelle fondée par Ralph Miliband et John Saville. Le Register, dont la ligne se départait à la fois de la social-démocratie centriste et du radicalisme sectaire, a immensément influencé la gauche anglophone du monde entier. Le Register a aussi exercé une influence décisive sur le remarquable processus de mûrissement des jeunes intellectuel·le·s de gauche aux États-Unis à partir de l'époque d'Occupy Wall Street en 2011, notamment à Jacobin et aux DSA ainsi qu'autour de ces derniers. Il ne fait aucun doute que Leo et le Register, depuis l'université York au Canada où ils étaient basés, ont contribué à permettre à cette gauche émergente de se vivre comme à la fois radicale et connectée aux médiations de la politique aux États-Unis et à l'étranger, ainsi qu'à embrasser une culture socialiste plus étoffée. Dans le processus, ses membres se sont par exemple enrichi·e·s de l'expérience de l'aile gauche du Parti travailliste britannique, pour laquelle le travail de Leo représentait un marqueur essentiel. Surtout, ils et elles ont pris de la distance avec le puritanisme auto-marginalisant qui a tant caractérisé la gauche radicale des États-Unis tout au long des dernières décennies. On ne peut s'empêcher de penser que la joie mise par Leo à embrasser pleinement la vie, son affectueuse « Menschlichkeit » (humanité) — pour emprunter un mot au yiddish avec lequel il a grandi à la I. L. Peretz Folk School, une école alternative de Winnipeg — a eu peut-être un relatif mais salutaire impact sur les milieux de la gauche radicale nord-américaine.

    Le travail théorique de Leo — il cosignait fréquemment avec Sam Gindin — portait principalement sur la théorie de l'État, sur l'empire états-unien et le système capitaliste mondial, sur les dilemmes du socialisme parlementaire, sur la (re)construction à l'intérieur de la classe ouvrière d'une conscience de ses possibilités, et sur la résurgence d'une imagination utopique réaliste.

    Il avait tant d'ami·e·s proches. Tant d'individus dans le monde attendaient avec impatience ses visites, pour se rendre avec lui à des concerts de jazz, ou partir en sa compagnie à la découverte des villes et des gastronomies….

    Parce que Leo avait le don des amitiés durables, un don pour la camaraderie et pour se créer une famille sans cesse plus grande, c'est à sa cette famille étendue que nous voulons adresser aujourd'hui nos condoléances : en tout premier lieu, à sa compagne de longue date Melanie, autrice et militante des droits de l'homme ; à sa fille Vida et à son fils Maxim ; et aussi à son ami d'enfance et coauteur régulier Sam Gindin ainsi qu'à ses camarades du Socialist Register, et parmi eux notamment à ses autres coauteurs Greg Albo et Colin Leys.

    Au revoir cher chaver et ami,
    Eric Canepa

    Leo Panitch et transform! europe

    Leo Panitch était à transform! un ami proche, nous soutenant nous et nos objectifs. Il a contribué à notre Yearbook par ses articles, a été l'invité de plusieurs de nos événements, et nous a suivi dans nombre de nos appels et initiatives sur les questions européennes et internationales. 

    Notre collaboration la plus récente avec Leo fut son interview en ligne « Réflexions de gauche sur la pandémie mondiale » en avril 2020. Il fut le premier intellectuel à évoquer avec nous la crise pandémique et les réponses que la gauche pouvait y apporter. 

    Livres de Leo Panitch en anglais

    Searching for Socialism: The Project of the Labour New Left from Benn to Corbyn (co-authored with Colin Leys), Verso, 2020.

    The Socialist Challenge Today: Syriza, Corbyn, Sanders (co-authored with Sam Gindin and Stephen Maher), Merlin Press, 2018.

    The Making of Global Capitalism: The Political Economy of American Empire (co-authored with Sam Gindin), Verso, 2012.

    In and Out of Crisis: The Global Financial Meltdown and Left Alternatives (co-authored with Greg Albo and Sam Gindin), PM Press, 2010.

    Renewing Socialism: Transforming Democracy, Strategy and Imagination, Merlin Press, 2008.

    Global Capitalism and American Empire (co-authored with Sam Gindin), Merlin Press, 2004.

    The End of Parliamentary Socialism: From New Left to New Labour (2nd edition) (co-authored with Colin Leys), Verso, 2001.

    From Consent to Coercion: The Assault on Trade Union Freedoms (co-authored with Donald Swartz), University of Toronto Press, 1993, 2003; Garamond, 1988.

    Working Class Politics in Crisis: Essays on Labour and the State, Verso, 1986.

    The Canadian State: Political Economy and Political Power, University of Toronto Press, 1977. 

    Social Democracy & Industrial Militancy: The Labour Party, the Trade Unions, and Incomes Policy, 1945-1974, Cambridge, 1976. 

    Textes en français

    « État, classes et mondialisation : au-delà du concept de classe dominante mondiale », de Leo Panitch et Sam Gindin, traduit de l’anglais par Jean-Michel Buée, in: Actuel Marx 2016/2 (n° 60), pages 61 à 74, 2016 (lien)

    « Empire : joyaux et pacotilles », de Leo Panitch et Sam Gindin, traduit de l’anglais par Jean-Michel Buée, in: Actuel Marx  2003/1 (n° 33), pages 121 à 141 (lien)

    « Un capitalisme global pacifié ? À propos du livre de Leo Panitch et Sam Gindin », de Christakis Georgiou in: Contretemps, 15 avril 2015 (lien)