• Hommage
  • Immanuel Wallerstein 1930 – 2019

  • 09 Sep 19 Posted under: La gauche , Théorie
  • L'un des penseurs les plus fins de notre époque nous a quittés. Immanuel Wallerstein est mort le 31 août 2019 à l'âge de 88 ans. Vous trouverez ci-dessous l'hommage rendu par Hannes Hofbauer pour Promedia Verlag.

    La maison d'édition Promedia Verlag est en deuil d’un auteur profondément novateur aux publications duquel elle contribue depuis plusieurs dizaines d’années.

    Wallerstein est issu d'une famille juive allemande. Dans les années 1920, ses parents émigrèrent de Berlin vers les États-Unis, où Immanuel naquit le 28 septembre 1930. Entre autres disciplines, il étudia la sociologie, l'histoire, les sciences politiques et, auprès de Paul Lazarsfeld, la sociologie.

    Il prendra sa place au panthéon des grands penseurs en tant que cofondateur de la théorie des systèmes-monde. C’est à ce titre que Wallerstein est devenu, au sens exact du terme, un interprète du monde, considérant qu'il existe un lien consubstantiel entre la formation de régions économiquement centrales et celle de périphéries qui en sont dépendantes. Ou, dit autrement, l'idée philosophique d'une synchronie de temporalités diverses s'est retrouvée transcrite grâce à lui dans les relations économiques réelles à l'échelle mondiale. Ce faisant, il a rejeté les théories dominantes néoclassiques et marxistes de la modernisation, ainsi que les approches postmodernes.

    Son œuvre maîtresse en quatre volumes, The Modern World-System, est une histoire du capitalisme, de ses débuts durant le seizième siècle jusqu'aux fondations intellectuelles et idéologiques de la mondialisation au vingtième siècle.

    Parallèlement à son travail scientifique, Wallerstein a toujours été un homme politiquement engagé. Cela entraîna notamment son départ en 1971 d'un poste de maître de conférences bien rémunéré à l'Université Columbia pour un emploi de professeur en sociologie au Canada, un changement provoqué par ses sympathies envers le mouvement des étudiants contre la guerre au Vietnam. Cinq ans plus tard, il revint aux États-Unis et resta à la Binghamton University, dans l'État de New York, jusqu'à sa retraite en tant que professeur émérite. Il dirigea en outre pendant de nombreuses années le Centre Fernand Braudel pour l'étude de l'Économie, des Systèmes historiques et des Civilisations, et il a occupé par intermittence les fonctions de directeur d'études associé à l'École des hautes études en sciences sociales de Paris.

    Dans les années 1980, Wallerstein a parcouru le monde avec André Gunder Frank, Samir Amin, Silviu Brucan et d'autres dans le cadre de l'Université des Nations Unies, et a apporté à des générations d'étudiants un outil pour la critique du capitalisme, désignant le processus d'accumulation du capital comme le facteur décisif qui explique les disparités régionales et les inégalités sociales du système-monde.

    Emmanuel Wallerstein nous manquera. Le 1er juillet, en raison de son grand âge, il s'est décidé à mettre fin à son blog bimensuel, dans lequel il analysait les points chauds contemporains sous l'angle du système-monde, – mais non sans poster un ultime 500e « commentaire » (« This is the end; this is the beginning »). Ses travaux fondateurs, publiés dans de nombreuses langues, conservent aujourd'hui leur formidable pouvoir explicatif. Chez Promedia Verlag, nous mettons un point d'honneur à continuer de bâtir sur eux.

    Hannes Hofbauer pour Promedia Verlag
    Vienne, le 2 septembre 2019

    Vous êtes invités à lire également l'hommage de Louis Weber paru sur le site d'Espaces Marx.

     

    Les publications les plus influentes d'Immanuel Wallerstein - une sélection incomplète

     

    The Modern World-System IV. Centrist Liberalism Triumphant, 1789–1914. Los Angeles: Univ. of California Press 2011.

    The Modern World-System I. Capitalist Agriculture and the Origins of the European World-Economy in the Sixteenth Century. Los Angeles: Univ. of California Press 2011 [1974].

    The Modern World-System II. Mercantilism and the Consolidation of the European World-Economy 1600–1750. Los Angeles: Univ. of California Press 2011 [1980].

    The Modern World System III. The Second Era of Great Expansion of the Capitalist World-Economy 1730–1840s. Los Angeles: Univ. of California Press 2011 [1989].

    European Universalism. The Rhetoric of Power. New York: The New Press 2006.

    (ed.) The Modern World-System in the Longue Durée. Boulder: Paradigm Publishers 2005.

    The End of the World As We Know It: Social Science for the Twenty-First Century. Minneapolis: Univ. of Minnesota Press 2001.

    After Liberalism. New York: The New Press 1995.

    avec Étienne Balibar : Race, Nation, Class: Ambiguous Identities. London: Verso 1992.

    avec Samir Amin, Giovanni Arrighi, Andre Grunder Frank : Transforming the Revolution: Social Movements and the World-System. New York: Monthly Review Press 1990.

    Africa and the Modern World. Trenton: Africa World Press 1986.

    (NB : Une partie de ces ouvrages n'ont pas été traduits en français. Voir ici pour une liste de ses ouvrages publiés en français.)


Related articles