• Élections municipales et régionales au Danemark
  • Succès historique de l'Alliance Rouge-Verte

  • Auteur Nikolaj Villumsen | 21 Nov 13 | Posted under: Danemark , Élections
  • L'élection municipale et régionale danoise du 19 novembre a été un succès historique pour l'Alliance Rouge-Verte (RGA). Trouvez ici une première analyse par leparti.

     

    Par Nikolaj Villumsen - 21 novembre 2013

    Nous sommes maintenant un parti à l'échelle nationale avec des représentants de toutes les régions et coins du Danemark. Avec une progression des voix par rapport à l'élection précédente de 2009, passant de 2,3 % à 6,9 %. L’Alliance Rouge-Verte a maintenant des sièges dans 79 municipalités et toutes les régions du Danemark et non plus seulement dans 10 municipalités et un représentant de la région capitale autour de Copenhague. Le nombre total de conseillers municipaux est passé de 14 à 119 et d'un élu régional à 15.

    En outre, les résultats accordent à l’Alliance Rouge-Verte un siège à l'Organisation nationale des municipalités qui négocie l'économie des municipalités avec le gouvernement et a accepté un budget d'austérité après l'autre, même si elle avait déjà une majorité constituée des sociaux-démocrates (SD) et du Parti socialiste populaire (PSP). Cela donne à l’Alliance Rouge-Verte une possibilité de briser le consensus en faveur de l’austérité.

    Le résultat des élections locales est le meilleur pour l’Alliance Rouge-Verte depuis notre fondation en 1989. C'est beaucoup mieux que notre objectif de campagne électorale d’avoir 100 conseillers municipaux et entre 5 et 6% des votes. En fait, le résultat a été le meilleur résultat de la gauche danoise à la gauche du PSP depuis l'élection municipale d'après-guerre en 1946.

    A Copenhague, l’Alliance Rouge-Verte est devenue le deuxième plus grand parti avec 19,5 % des voix. Le SD est devenu le plus important avec 27,8 % des voix. Au cours des négociations en fin de nuit, l’Alliance Rouge-Verte à Copenhague a obtenu l’important siège de maire du Département de la construction et des affaires techniques. Cela nous permet de donner la priorité à une voie verte et de création d' emplois pour le développement de la capitale danoise.

    Dans les deuxième et troisième plus grandes villes du Danemark, Aarhus et Aalborg, l’Alliance Rouge-Verte est devenue le troisième plus grand parti après le SD et le parti libéral. Mais plus important encore : le fait que nous soyons maintenant représentés dans tous les coins du Danemark et participons aux politiques locales dans la majorité des municipalités danoises. C'est une étape importante qui peut nous aider à consolider notre succès actuel.

    Le résultat général est une défaite pour les partis gouvernementaux, SD et PSP. Cette défaite reflète clairement la confiance perdue de nombreux électeurs dans les deux partis depuis leur entrée gouvernement avec la poursuite de la politique économique néolibérale de l'ancien gouvernement de droite, à laquelle leurs électeurs se sont opposés.

    Le PSP a perdu plus de la moitié de ses élus locaux avec 5,6 % des voix contre 14,5 % à l'élection 2009. Le SD a également perdu des voix, mais a conservé sa place de plus grand parti de la politique municipale. Le troisième parti au pouvoir, le parti social libéral, a progressé de 3,7 % à 4,8 %. Mais ses nouveaux élus se sont alignés sur la droite à plusieurs endroits.

    Le principal parti d'opposition de droite a gagné des voix et est devenu le parti qui a le plus grand nombre de maires, mais ce succès n'est pas aussi important qu'espéré car le parti a été frappé par des scandales autour de son chef de file au cours des derniers mois.

    Le parti conservateur a obtenu son pire résultat électoral de l'histoire, mais un meilleur résultat que prévu par beaucoup en raison de ses fortes positions locales.

    Le parti d'extrême droite, le Parti du peuple danois (DPP), a obtenu 10,1 % des voix. Ces votes proviennent en particulier d'anciens électeurs du SD déçus par la politique d'austérité du SD ainsi que d'anciens électeurs conservateurs. Le parti pourrait obtenir du SD son premier maire de l’histoire dans la municipalité de la banlieue de Copenhague de Hvidovre, mais les négociations ne sont pas encore finalisées.

    Le parti néolibéral extrême, l'Alliance libérale, a gagné 2,9 % des voix ce qui a constitué un franc succès par rapport à la dernière élection où le parti n'avait obtenu qu’un siège municipal.

    Globalement, le résultat a été historique pour notre parti et nous donne une position renforcée pour défendre le bien-être, la santé et la sécurité sociale des personnes ainsi que la promotion d'une politique verte créatrice d’emplois. En outre, c’est une opportunité pour renforcer notre position en tant que l'un des principaux partis du mouvement des travailleurs au Danemark. Il est clair que les électeurs ont récompensé l’Alliance Rouge-Verte pour sa lutte contre les coupes sociales et pour son travail pragmatique visant à obtenir toutes les améliorations possibles pour les gens ordinaires et l'environnement.

    Résultats nationaux définitifs des élections municipales :

    (…) montre l’évolution par rapport à la dernière élection.

    Sociaux-démocrates : 29,5 % (-1,1)

    Libéraux : 26,6 % (1,8)

    Parti populaire danois : 10,1 % (2)

    Conservateurs : 8,6 % (-2,4)

    Alliance rouge-verte : 6,9 % (4,6)

    Parti socialiste populaire : 5,6 % (8,9)

    Autres : 5 % (0,4)

    Sociaux-libéraux : 4,8 % (1,1)

    Alliance libérale : 2,9 % (2,6)


Related articles