• Grèce
  • Des membres d'Aube dorée attaquent et brutalisent un député de Syriza

  • 17 Dec 12 Posted under: Grèce
  • Des membres du parti d'extrême droite Aube dorée ont attaqué et brutalisé Dimitris
Stratoulis, député du parti de gauche Syriza à l'extérieur du stade de football OAKA dans la soirée du 16 décembre 
à Athènes. Selon Stratoulis, il a été approché par trois hommes qui lui ont dit qu'ils étaient membres de Chrysi Avgi (Aube dorée).

    «Ils m'ont dit qu'ils étaient membres de Chrysi Avgi et qu'ils allaient me tuer. Ils ont commencé à me donner des coups de pied et à me frapper à coups de poing sur la tête et le visage », a déclaré Stratoulis aux journalistes.

«Je suis Dimitris Stratoulis, des membres de Syriza et moi-même sommes attaqués par Chrysi Avgi » aurait-il crié lors de l'incident et d'autres supporters sont venus à son secours.
Dimitris Stratoulis a été transporté à l'unité de premier secours du stade et s'est ensuite rendu au poste de police local pour déposer plainte. Après avoir parlé aux journalistes, il est allé dans un hôpital d'Athènes pour des examens médicaux.

Stratoulis regardait le match de Superleague AEK-Atromitos mais est sorti du stade pendant la mi-temps comme de nombreux autres supporters. Son fils était resté à l'intérieur du stade quand l'attaque s'est produite.

Le député a dit à la police que les agresseurs étaient trois hommes entre 30 et 35 ans.

Syriza a publié une déclaration parlant de « tentative d'assassinat » et exhortant le gouvernement à arrêter les coupables dès que possible.

    Le porte-parole du gouvernement a condamné l'agression, ainsi que les partenaires du gouvernement de coalition, 
le PASOK et la Gauche démocratique, qui a parlé d'« attaque hooligan et fasciste ».

    Chrysi Avgi (Aube dorée) a nié tout lien avec l'incident et a rejeté les déclarations de Stratoulis ».

    Presque qu'en même temps que l'attaque contre Stratoulis, il y a eu des tensions entre manifestants anti-fascistes et des membres de Chrysi Avgi à Nikaia / Renti dans la banlieue d'Athènes, aux abords des salles de cinéma du village. Des personnes avaient organisé une manifestation anti-fasciste quand ils ont vu des membres de Chrysi Avgi participant à un rassemblement de leur parti. Les deux groupes auraient commencé à se pourchasser l'un l'autre, la police faisant un usage limité de gaz lacrymogène.

    Selon Skai TV, la police aurait poursuivi les manifestants à l'intérieur du complexe de cinéma, tirant une ou deux grenades lacrymogènes, faisant fuir les spectateurs du cinéma.Des rapports non confirmés parlent d'une femme qui aurait été blessée.  

    Source: Keep Talking Greece


Related articles