• Slovénie
  • Congrès fondateur de l'Initiative pour le socialisme démocratique

  • Auteur Anej Korsika | 19 Mar 14 | Posted under: Europe centrale et orientale , Slovénie
  • Le 8 Mars, l'«Initiative pour le socialisme démocratique» (IDS) a tenu son congrès fondateur et s'est transformée officiellement en parti politique. Dans l'invitation au congrès nous avons écrit qu'au cours des vingt dernières années, tous les partis politiques en Slovénie ont représenté les seuls intérêts du capital. Nous avons souligné qu'il était grand temps que la Slovénie ait un bon parti socialiste qui représente ouvertement et consciemment une alternative socialiste à la fois à la crise en Slovénie et à la crise dans l'Union européenne.

    Congrès fondateur de l'IDS, le 8 Mars

    Ni la date ni le lieu du congrès n'ont été choisis au hasard. La Journée internationale de la femme, que les socialistes ont célébrée depuis plus de cent ans, est le type de tradition que IDS veut honorer et développer. Ceci est particulièrement important au moment où nous vivons une érosion de toutes sortes de droits qui ont été considérés jusqu'ici comme allant de soi. Le capitalisme a toujours été et sera toujours chauvin, donc le socialisme doit être féministe. Notre décision de tenir le congrès de fondation dans le centre consacré à la mémoire des combattants de la guerre civile espagnole n'est pas un hasard non plus. Nous croyons que l'internationalisme exprimé à ce moment-là, quand plus de 30 000 bénévoles de plus de 50 pays (dont 1 600 Yougoslaves) ont défendu la République espagnole, est une tradition dont nous devons être fiers et devons développer davantage.

    Le congrès a connu une très bonne assistance au moment où notre parti a déjà plus de 300 membres. Le congrès a confirmé le programme du parti qui met l'accent à la fois sur la situation de la Slovénie et sur la situation en Europe et propose des solutions concrètes, qui seraient possibles ici et maintenant, et qui nous permettraient de faire quelques pas vers le socialisme. Les statuts du parti ont également été confirmés et là encore nous avons exprimé notre attachement aux principes de la démocratie directe. Le parti n'a pas de président, mais un coordinateur qui est son représentant légal et responsable d'autres coordinateurs (pour les relations internationales, pour le programme, pour l'expansion régionale, etc.). Toutefois, le pouvoir politique réel est dans le conseil qui est élu directement par le congrès et a tout pouvoir et autorité entre les congrès. Le Conseil se compose de 31 membres qui sont élus directement par le congrès et de 26 membres qui sont des délégués de sections locales du parti. L'idée derrière cette structure est que le pouvoir soit aussi dispersé que possible et que chaque membre du parti ait une réelle opportunité de participer au processus de développement du parti.

    Il est à noter que nous avons également reçu beaucoup de soutiens internationaux, du Parti communiste autrichien, du Parti communiste italien, du Parti de la Refondation communiste (Italie), de Izquierda Unida (Espagne), de Die Linke (Allemagne), de Syriza (Grèce), du Front de Gauche français et de l'Alliance de gauche finlandaise.

    Nous avons conclu notre congrès en chantant l'Internationale. Nos tâches immédiates sont maintenant l'expansion régionale, la consolidation de l'infrastructure du parti, la candidature pour les élections européennes et la poursuite de notre travail international. La candidature pour les élections européennes se fera en collaboration avec deux autres partis - le Parti démocratique des travailleurs et le Parti pour le développement durable, qui forment la coalition « Gauche unie ». Il y a quelques semaines, cette coalition a tenu son propre congrès fondateur à laquelle a participé Alexis Tsipras et qui a obtenu une couverture médiatique importante.

    Site Web: Initiative pour le socialisme démocratique



Related articles