• Semaine contre la précarité énergétique 2022
  • Revendications européennes pour le droit à une énergie propre et abordable

  • Par Kieran Pradeep | 21 Feb 22 | Posted under: Énergie , Union européenne
  • La Semaine d'action contre la précarité énergétique, tenue cette année du 21 au 25 février, a l'ambition de créer une dynamique en faveur d'énergies propres et abordables pour tous les foyers européens.

    La coalition pour le droit à l'énergie (Right to Energy Coalition, dont transform! est membre) anime une vaste opération sur Twitter durant une semaine. On peut suivre le compte Right to Energy Coalition et tweeter ses questions, ses solutions et ses témoignages assortis du hashtag #RightToEnergy. En français, on trouve aussi le hashtag #précaritéénergétique.

    La situation, qui s'est exacerbée sous l'effet de la crise du prix du gaz et d'une impatience montante face aux politiques inadaptées menées, a poussé beaucoup de gens à protester contre les échecs d'un système énergétique dont ils subissent de plein fouet les conséquences.

    Avant même que la flambée des prix de l'énergie fasse les gros titres, plus de 50 millions de gens en Europe avaient basculé déjà dans une situation d'arbitrage contraint entre chauffage et nourriture.

    Plus que de simples hausses de prix

    La précarité énergétique est en elle-même une inégalité structurelle, provoquée par des logements en forme de passoires thermiques et dont les modes de chauffage sont souvent dangereux, ainsi que par un système de fourniture en énergie inégalitaire et axé sur le profit. L'inefficacité énergétique des logements, qui en est l'une des causes, provoque chaque année plus de 100 000 décès précoces.

    Rien qu'en France, ce sont 12 millions de gens qui vivent dans des logements inefficients et dangereux. Un ménage sur quatre en Europe rencontre des difficultés pour s'éclairer, se chauffer ou refroidir son logement.

    La crise du prix du gaz de cet hiver a placé la précarité énergétique sous les feux des projecteurs sans pour autant que les responsables de l’UE parviennent à s’accorder sur une réponse — seules des aides financières temporaires ont été apportées jusqu'à présent aux ménages les plus vulnérables.

    Si les responsables politiques d'Europe se démènent pour trouver des solutions de court terme, les associations de terrain s’organisent, depuis des décennies, pour apporter de l'aide.

    Un tour d’Europe montre que très peu de pays ont mis en place des mesures de protection adaptées afin de prévenir l’accumulation des factures impayées et limiter les coupures de gaz ou d'électricité, mettant en danger des millions de personnes alors que les prix de l’énergie continuent d’exploser.

    Une étude de cas en provenance de Catalogne

    Cristina, qui vit près de Barcelone avec ses trois filles, a vu sa facture d'électricité plus que doubler en l'espace de quelques mois. Le revenu de base qu'elle reçoit du gouvernement catalan ne suffira pas à absorber pareille augmentation.

    Elle a déjà connu la précarité énergétique pendant la crise de 2008, au cours de laquelle elle a perdu son emploi tandis que ses impayés d'énergie franchissaient la barre des 1 000€. Elle a alors pris la décision de rejoindre l'Alliance contre la précarité énergétique (APE), une association de terrain qui se bat contre le système en place et s'attaque aux causes de la précarité énergétique.

    Le travail de l'APE connaît des succès remarquables. Il a entraîné notamment des changements politiques importants en 2015 avec l'interdiction de couper l'approvisionnement en électricité aux ménages vulnérables, qui a été votée par le Parlement de Catalogne.

    In 2021, l'APE a mené une autre campagne victorieuse qui a permis à 25 000 familles de se débarrasser de leurs arriérés de factures en énergie. Cette mobilisation a en outre incité la ville de Barcelone à créer des centres de conseil et à lancer une campagne publique d'information pour aider les gens à connaître leurs droits.

    Le cas de la Catalogne illustre comment nous pouvons collectivement faire en sorte que le droit à l’énergie devienne partie intégrante des droits humains à travers l’Europe, et comment nous pouvons nous mesurer aux entreprises fournisseuses d'énergie qui parviennent encore à générer des profits faramineux en plein désastre humain.

    Rétablir l’équilibre maintenant

    Une recherche menée par Global Witness dévoile comment les plus gros producteurs de gaz engrangent des profits alors que des millions de personnes ont du mal à chauffer leur logement et à cuire leur repas.

    Cela montre clairement la nécessité d’un système d'énergie qui fasse passer les gens et la planète avant les profits.

    Les mouvements et actions de solidarité prennent différentes formes, des syndicats qui réclament la fin du modèle de marché qui a échoué, jusqu’aux communautés émergentes autour des énergies renouvelables.

    Il est temps de décarboner le parc de logements européen, de sortir des combustibles fossiles et de gagner la bataille de la transition énergétique pour toutes et tous.

     

    Publié initialement sur Euronews.com (version intégrale en anglais)


Related articles