• Lettre ouverte d’écrivains autrichiens
  • L’Europe ne doit pas se laisser diviser

  • 18 Nov 15
  • Déclaration d’écrivains autrichiens à la suite des attentats terroristes à Paris

    Les attentats de Paris nous concernent tous. L’Europe ne doit pas se laisser diviser face à la terreur. L’Europe ne doit pas revenir au temps du nationalisme et des dictatures. Les valeurs européennes fondamentales telles que la liberté, le respect de la vie, le respect de l'autre et l’aide humanitaire à ceux qui ont besoin d’être protégés sont plus importants que jamais.

    Ériger des barrières le long des frontières pour s’isoler symboliquement et physiquement n’est pas la voie à suivre. La construction de la clôture le long de la frontière sud autrichienne, à Spielfeld, ne va pas dans la bonne direction. Aujourd’hui, la paix et la compréhension mutuelle en Europe sont de la plus grande importance. Il a fallu des siècles de luttes pour conquérir le droit à l'égalité et à l'équité.

     

    La liberté d'expression, la liberté artistique, la liberté de la science et la liberté de religion sont des droits d'une valeur inestimable. Ce n’est que si l'Europe abandonne ses valeurs fondamentales que les terroristes et leurs commanditaires auront atteint leurs objectifs. (16-11-2015)

     

    Signataires :

    Gerhard Ruiss

    Olga Flor

    Claudia Rossbacher

    Alois Hotschnig

    Elfriede Jelinek

    Alfred Komarek

    Sabine Scholl

    Franzobel

    Martin Amanshauser

    Ferdinand Schmatz

    Lukas Resetarits

    Gustav Ernst

    Erika Pluhar

    Händl Klaus

    Eva Rossmann

    Doron Rabinovici

    Stefan Slupetzky

    Karl Markovics

    Renate Welsh-Rabady

    Franz Josef Czernin

    Marie-Thérèse Kerschbaumer

    Erwin Einzinger

    Antonio Fian

    Helene Maimann

    Josef Haslinger

    Peter Waterhouse

    Sabine Gruber

    Peter Henisch

    Eva Schobel

    Vladimir Vertlib