• Commémoration de Frantz Fanon

  • 29 Dec 11
  • À l'occasion du 50ème anniversaire de sa mort.

    Cet événement, organisé à l'Université de la Guyane française, par le Cercle Frantz Fanon de Martinique et en collaboration avec Transform! Europe et Espaces Marx, a réuni 40 conférenciers du monde entier (Japon, Bolivie, Colombie, États-Unis, Inde, Sénégal, Italie, France, Algérie, Porto Rico et tous les pays de la Caraïbe). Trois cents personnes ont pris part à cette rencontre d'un grand intérêt.  

    Les contributions ont d'abord analysé les écrits de Fanon dans les domaines de la psychiatrie et de la littérature. La deuxième journée a été consacrée aux questions de race, de culture, de civilisation, mais aussi des liens de Fanon avec le monde arabe. La troisième journée a permis de visualiser les crises contemporaines à travers les yeux de Fanon.

    Ce qui rend Fanon très actuel aujourd'hui encore, c'est son concept de «désaliénation mentale». Ce concept, qu'il a compris comme l'aliénation dans le même temps du colonisé et du colonisateur est double. Pour cette double approche, il s'est adressé en permanence à la fois au colonisateur et au colonisé et a favorisé le processus de leur libération. Ce concept de désaliénation comme un processus peut être appliqué à différents modes de domination : coloniale, néo-libérale, patriarcale. Sa modernité réside dans le fait qu'il s’adresse à la fois aux peuples du Nord et du Sud. Il nous invite à trouver des convergences pour la construction d'un nouvel universalisme dépassant toutes les formes de domination. Un auteur et un protagoniste d'une grande intemporalité !