• Compte rendu
  • Conférence « L'Europe contre l'austérité »

  • 25 Oct 12
  • Plus d'une centaine de délégués ont assisté à la conférence de la Coalition Resistance au siège des syndicats à Londres le dimanche après-midi, afin de renforcer la coordination contre l'austérité à travers l'Europe.

     

    L'événement a suivi une importante manifestation contre les coupes budgétaires le samedi 20 octobre, à l'appel des TUC britanniques. Parmi les intervenants, les parlementairesMarisa Matias(MEP, deBlocode Esquerda du Portugal),Stefanos Samoilis(député deSYRIZAen Grèce) etJeremyCorbyn, (député travailliste du Royaume-Uni). Parmi les autres participants, des syndicats de tout le continent, ainsi que des partis de gauche et verts et des représentants d'un large éventail de mouvements sociaux.

    Les séances ont porté sur Eurocrisis - Vers l'abîme,un débat très instructif sur l'économie, avec des représentants du CADTM, NEF, SYRIZA etElisabeth Gauthier(Transform! europe et PCF);La forme de la Résistance, avec des représentants de OLME de Grèce et du Front de gauche en France, plus une contribution deFlorian Wilde(de Die Linke en Allemagne);Non à l'éducation néo-libérale, avec des représentants des syndicats d'enseignants, la NUT, DOE et la FSU, et Actions, la coopération et le calendrier vers Athènes 2013qui portait sur ​​des points concrets dans notre travail commun. Parmi les intervenants,Natalie Bennett(chef du Parti Vert en Angleterre et au Pays de Galles) etVladimir Nieddu(à partir SUD Santé en France). Frédéric Leplata présenté la déclaration de la conférence au nom de laCoalition Résistance.

    La conférence a exprimé son soutien pour la Journée d'action de la CES 14 novembre et il y a eu un long débat sur ​​les actions susceptibles de faire progresser le mouvement vers, y compris la grève générale. Alors que l'Europe a connu un grand nombre de journées de grève générale au cours de la dernière année, cela n'a pas été suffisant pour mettre fin aux programmes d'austérité. La Grande-Bretagne elle-même n'a pas connu de grève générale depuis 1926, mais elle est maintenant à l'ordre du jour au plus haut niveau des syndicats, y compris du TUC. La discussion a également insisté sur la nécessité d'une alternative claire et positive à l'austérité et d'une vision différente de l'Europe, dans l'intérêt des populations, que nous pouvons imposer si nous travaillons ensemble. L'importance de la solidarité internationale a été soulignée à plusieurs reprises, notamment pour la Grèce. Les délégués de la Grèce ont souligné le besoin urgent d'un renforcement des actions de solidarité, en particulier du mouvement syndical. La conférence a conclu en s'engageant à œuvrer pour l'Alter Summit en 2013.