• 30 septembre 2016 - 02 octobre 2016
  • Berlin
  • Désarmement ! Pour un climat de paix, créons un programme d’action !
  • Congrès Mondial du Bureau International de la Paix

  • Le monde est surarmé la paix est sous-financé» (Ban Ki-moon, secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies). Etant donné l’atmosphère omniprésente de confrontations politiques et l’armement du monde, le Bureau International de la Paix (BIP) organise son congrès mondial sur le désarmement mondial et les dépenses militaires.

    L’événement aura lieu du 30 septembre au 2 octobre à l’Université Technique de Berlin. Près de 1000 invités du monde entier sont attendus pur participer à ce congrès.

    Le PIB est soutenu par la Confédération Syndicale Internationale (CSI), UNI Global Union, l’institut international de recherche sur la paix de Stockholm(IIRPS), par diverses organisations religieuses (de confessions différentes), d’organisations du monde du  développement  et de l’environnement ainsi que des fondations politiques.

    Les fondations Heinrich Böll, Friedrich Ebert et Rosa Luxembourg ainsi que transform ! Europe coordonnent ce congrès. Vous trouvez plus d’informations sur les organisations partenaires sur : www.ipb2016.berlin/partners.

    Buts du congrès :

    Selon l’IIRPS, les dépenses militaires combinés de l’ensemble des gouvernements dans le monde ont atteint 1,7 milliard de dollars en 2015. La même année, 900 millions de personnes ont souffert de la faim dans le monde.  Chaque jour, 10 000 enfants meurent de maladies guérissables. Les inégalités sociales se creusent. Face à ces défis sociaux et le manque crucial de ressources financières pour remédier et s’adapter à la situation du changement climatique, l’argent ne devrait en aucun cas être gaspillé dans l’investissement dans le secteur militaire.

    Le désarmement mondial doit être mis en tête de l’agenda international. Ce congrès mondial se propose d’agir en ce sens et de soutenir une nouvelle distribution des ressources mondiales pacifiste et équitable. Le cœur des discussions du Congrès sera la question d’une nécessaire transformation globale du monde. Comment pouvons nous encourager ce crucial et fondamental changement ? Comment pouvons favoriser la coopération et le dialogue dans la recherche d’objectifs commun de sécurité ?

    Une transformation vers la paix est un des plus grand défi du 21ème siècle. C’est pour quoi le congrès est organisé comme un rassemblement mondial pour la paix avec un message clair «  Disons non à la guerre et au conflit ». La participation active des populations et la promotion d’une nouvelle démocratie internationale sont intrinsèquement liées au succès du développement d’un processus de paix mondial.

    Les humains sont amenés à supporter les guerres, souvent séduits par des mensonges et conceptions fallacieuses de « l‘ennemi ». Pourtant, partout se lèvent des individus pour soutenir la liberté et la paix, souvent en organisant des événements publics.

    Un des objectifs principaux du Congrès est de produire une contribution majeure au mouvement international pour la paix.  Nombreuses seront les idées débattues et sera présenté un « Plan d’action pour la Paix ». Nous tenterons d’associer les considérations théoriques aux transformations stratégiques qu’impose le réel. Plus encore, le Congrès souhaite créer un élan pour l’avènement de nombreuses actions pour la paix dans le monde entier. Organisateurs nous feront face à ce monde de guerre avec un message clair de paix.

    Intervenant principaux :

    Nous aurons le plaisir de recevoir lors de ce congrès de prestigieux intervenants. Parmi les conférenciers nous retrouverons :la lauréate du Prix Nobel de la Paix yéménite Tawakkol Karman et Mikhail Gorbachev (par vidéo), le fondateur du « Right Livelihood Award » Jakob von Uexküll, les laureats du  « Right Livelihood Award » Vandana Shiva and Alyn Ware ; les économistes renommés James GalbraithNoam Chomsky (par video) et Samir Amin ; le Co-président du Club de Rome Ernst Ulrich von Weizsäcker, les secrétaires généraux de la CSI et de l’UNI Global Union Sharan Burrow et Philip Jennings, l’ancien président de l’UNESCO Federico Mayor Zaragoza, l’ancien ministre de la Défense de l’Equateur et le représentant permanent de l’Equateur auprès des Nations Unies à Genève  María Fernanda Espinosa Garcés, le directeur général du bureau des Nations Unies à Genève Michael Møller et le président de ver.di Frank Bsirke.

     

    Website: www.ipb2016.berlin
    Facebook: www.facebook.com/IPBcongress2016