• 21 juillet 2014 - 23 juillet 2014
  • Berlin
  • Contact et informations complémentaires :
    Cornelia Hildebrandt : hildebrandt@rosalux.de

    Lieu :
    Fondation Rosa Luxemburg
    Franz Mehring-Platz 1
    10243 Berlin 

  • Atelier international de la Fondation Rosa Luxemburg
  • La gauche après les élections dans l'UE : les nouveaux défis

  • L'objectif de l'atelier est d'analyser les nouveaux rapports des forces politiques en Europe au sein de l'UE et de ses pays membres, et de tirer des conclusions pour le Parti de la gauche européenne dans les pays et régions, ainsi que pour le renforcement de l'européanisation des luttes.

    L'objectif est de « dire les choses comme elles sont » -de présenter les forces et les faiblesses des partis européens de gauche et débattre de leurs options stratégiques pour les luttes à venir. Cela inclut l'approfondissement des connaissances sur les défis concrets rencontrés par la gauche dans les différents pays d'Europe.

    Les questions clés

    -Comment les rapports politiques des forces en Europe, et notamment au sein de l'Union européenne, ont-ils changé depuis 2009 ? Comment faut-il considérer les résultats pour les partis de gauche dans le cadre de l'ensemble du spectre ? Quelles possibilités pour l'organisation et la mise en œuvre d'approches politiques de gauche au niveau européen à la lumière des résultats des élections européennes ?

    -Où les partis de gauche ont-ils remporté des succès, et quelles conditions concrètes ont été les fondements de leur succès ? Quelles nouvelles formes de lutte, d’alliances électorales et d’alliances socio-politiques ont fait leurs preuves ou ont émergé ? Quel rôle la personnalisation a-t-elle joué avec la nouvelle possibilité d'élire le président de la Commission et cela peut-il être utile pour les partis de gauche ?

    -Peut-on faire un état des lieux provisoire sur les effets des offres électorales à gauche et sur la nature de l'électorat qui soutient les partis de gauche ? Comment réaliser une européanisation plus forte des luttes en utilisant et en élargissant les luttes nationales ?

    -Quelles sont les possibilités des partis de gauche pour l'élaboration d'un agenda politique alternatif ?

    Ces questions et d'autres seront discutées lors de l'atelier.

    Dans le premier bloc, les nouvelles conditions et / ou les nouveaux contextes des élections européennes ainsi que la capacité des partis de gauche à répondre de façon adéquate à ces conditions, doivent être discutés.

    Dans une deuxième partie, les conditions concrètes et les enjeux pour la gauche ainsi que ses résultats à l'élection de l'UE doivent être présentés et discutés, à partir d’exemples d'études de pays.

    Une troisième étape portera sur les voies possibles pour renforcer l'européanisation des luttes, dans le cadre d'une évaluation des campagnes électorales et des résultats des élections européennes.

    - Quelles sont les réponses de la gauche à ces processus ? Comment sont-ils perçus et quelles stratégies alternatives sont en cours d'élaboration ? Quelles stratégies le Parti de Gauche a-t-il suivies à l'échelle nationale et au niveau européen, et de quelles alliances peut-il dépendre à cet égard ?

    - Quelles sont les forces des partis de la gauche radicale par rapport à celles des sociaux-démocrates, des verts, des conservateurs et de la droite? Quels sont les éléments clés de leurs forces et de leurs faiblesses ? Quelles sont les conditions de réussite des partis de gauche aujourd'hui et quels sont leurs alliés, dans la société et au niveau politique ?

    Quelles conclusions des élections pour le Parlement européen les partis doivent-ils tirer ? Quelles sont leurs forces? Comment répondre de façon réaliste aux faiblesses des partis de gauche au niveau national et au niveau européen ?

    Les trois blocs thématiques proposés sont les suivants:

    1. Défis actuels en Europe Discussion sur les défis actuels concernant les processus européens avant et pendant la campagne électorale de l'UE.

    2. Quelle analyse des résultats des partis de gauche ? Analyse des différents pays de l'UE, et sur cette base, une vue d'ensemble ; tendances et scénarios possibles.

    3. Conclusions pour la formulation d’objectifs stratégiques et la constitution de nouvelles alliances nationales et européennes Les résultats seront présentés et discutés à l'Université d'été du Parti de la gauche européenne.

    L’atelier commence le lundi 21 juillet, à 19:00

    Hébergement: InterCityHotel, Am Ostbahnhof 5, 10243 Berlin


Programme

21 juillet 2014

Allocution de bienvenue dans le salon du SJSR, avec des représentants du Parti de la Gauche Européenne

17h00-19h00: Arrivée / Bienvenue Ouverture: Wilfried Telkämper, directeur du Centre pour le dialogue international, Cornelia Hildebrandt, Walter Baier

19:00-21:00 Les options stratégiques de la social-démocratie européenne: Gerassimos Moschonas, professeur agrégé en politique comparée au département de science politique et d'histoire de l'Université Panteion d'Athènes (Grèce).

22 juillet 2014

09h15-11h00 Analyse des résultats globaux des élections au Parlement européen – Evolution du pouvoir politique. Que montre l'élection européenne sur les rapports de force politiques en Europe? Introduction: Walter Baier, coordinateur de transform! europe; Renationalisation ou européanisation - un nouveau clivage ? Introduction: Cornelia Hildebrandt, secrétaire adjointe de l'Institut pour l'analyse sociale, la Fondation Rosa Luxemburg

11h00-11h15: Pause

AM - 12:15 La nouvelle situation politique en Europe de l'Est - le rôle du conflit en Ukraine dans l'élection européenne; La situation en Ukraine: Volodymyr Ishchenko, directeur adjoint de l'Institut pour l'analyse sociale à Kiev et chargé de cours à l'Académie de Kiev-Mohyla; La situation dans les États baltes: Tomas Tomilinas, Institut Demos pour la pensée critique, Lituanie; La situation en République tchèque: Jiri Malek, SPED Société pour le dialogue européen, République tchèque

12:15-14:00 : Déjeuner

14h00-17h30 Pourquoi les partis de droite extrême remportent-ils des succès en Europe? Introduction sur l’Ukip au Royaume-Uni: Dan Hough, Université de Sussex; Introduction sur la stratégie de gauche face au Front national: Elisabeth Gauthier, Espaces Marx, France; Introduction sur le Dansk Folkeparty: Inger V. Johansen, Transform Danmark; Cohérence entre les droites extrêmes: Thilo Janssen, politologue, Allemagne

17h30-18h00: Pause

18h00-19h30 La nouvelle situation avec les succès de la gauche en Europe La nouvelle situation en Grèce - un défi pour la gauche en Europe : N.N. Nouveau type d'alliances politiques: Introduction sur l'Espagne: Jaime Aja Valle, directeur de la Fondation l'Europe des citoyens (FEC); Introduction sur la fenêtre d'opportunité pour la Gauche italienne: Roberto Morea, transform! Italia; Introduction sur l'Autriche: Barbara Steiner, transform! Autriche; La nouvelle force de gauche en Slovénie: Anej Korsika, secrétaire international de l'Initiative pour le socialisme démocratique (Gauche unie en Slovénie)

20h00 : Dîner à Umspannwerk

23 juillet 2014

09:00-12:00 La nouvelle situation avec le succès de la gauche en Europe. Débats stratégiques et les expériences de la gauche radicale; Introduction générale: Richard Dunphy; Nouvelles formes d'organisation: Inego Errejon, Podemos; Introduction sur la Croatie: Marko Kostanic, Center for Workers Studies de Zagreb et publiciste; Introduction sur Chypre: Giorgos Charalambous, Université de Chypre

12h30 -13h30 : Déjeuner

13:30-14:30 Défi pour la gauche politique – que faire ? Margarita Mileva, membre du conseil d'administration du parti de la gauche européenne

Conclusion, questions ouvertes et prochaines étapes: Walter Baier / Cornelia Hildebrandt

15h00 : Départ pour Werbellinsee des délégués de l'Université d'été 2014