• 07 Novembre 2014 - 09 Novembre 2014
  • Paris
  • Séminaire européen
  • Socialisation et Communs en Europe, Comment construire un projet alternatif ?

  • Le séminaire a lieu les 7, 8 et 9 novembre 2014, à l’Espace Niemeyer, situé au 6 avenue Mathurin Moreau à Paris. 

    Il est co-organisé par Transform !, Workerscontrol.net, Association pour l’Autogestion, Espaces Marx, Fondation Copernic, Omos, Fondation Gabriel Peri, Cidefe, Attac, GUE/NGL. 


     


Programme

Vendredi soir (18h30 à 22 heures) : 

Expériences d’appropriation sociale en Europe. Quels éléments pourraient créer une Société alternative ?

• Une courte introduction de Chantal Delmas sur la signification de ce séminaire ; 
• Introduction de Dario Azzellini : que se passe-t-il en Europe à propos de l’Autogestion et des Communs ainsi que du sens de toutes ces luttes ? 
• Le mouvement Occupy et les Communs - Marina Sitrin ; 
• Diverses expériences entre La Fabrique du Sud (ex-Pilpa, Carcassonne, France),Vio Me (Thessalonique, Grèce), SCOP TI (ex-Fralib, Gémenos, France), les services de l’eau (Naples, Italie) et de l’énergie (Berlin, Allemagne), les hôpitaux (Londres, Royaume-Uni), les Plénums (Bosnie) ; 
• Pablo Sanchez (EPSU, Fédération européenne des syndicats des services publics) parlera des services publics en Europe ; 
• Un député européen expliquera le groupe européen de travail sur les communs ; 
• Le débat sur ces questions. 

Samedi matin (9 heures-12h30)

La recherche sur les Communs, l’Autogestion et les Services publics en Europe

• Elisabetta Cangelosi : Différentes façons de concevoir les Communs et l’Autogestion en Europe ; 
• Dario Azzellini : Recherche sur les communs et l’appropriation sociale en Europe ; 
• Christian Laval : les Communs et l’articulation avec les entreprises. Que pourrait être le Commun des Communs (planification, fédération ...) ? 
• Benoît Borrits : Comment aborder la question de la propriété dans les entreprises ; 
• Ugo Mattei : les Communs : de quel genre d’institutions avons-nous besoin ? Comment articuler luttes de classes et nouvelles exigences institutionnelles ? 
• Marie-Christine Vergiat : Quel type de loi élaborer au niveau européen ? ; 
• Premières réactions.

Samedi après-midi (14 heures-16 heures)

Quelles stratégies peut remplacer les droits de propriété dominants par le droits d’usage ?

Les luttes autour des biens communs font apparaître une opposition entre les propriétaires qui veulent donner une orientation spécifique et les parties prenantes qui privilégient l’usage. 
Quelles pourraient être les objectifs de transition et institutions favorisant le droit d’usage qui permettrait de dépasser les droits de propriété ? Néanmoins les nouvelles formes de coopérative ou de propriété publique dans laquelle les travailleurs et/ou les utilisateurs partagent le pouvoir sont souvent le résultat de ces luttes contre les propriétaires capitalistes. Cette situation est-elle transitoire ? Nous amènera-t-elle à l’élimination du droit de propriété ou est-ce que le concept de propriété restera présent dans la construction des Communs ? 
• Une quinzaine d’interventions de 2 minutes sur ces questions ; 
• Débat d’une heure et demie avec l’ensemble des participants. 
Samedi après-midi (16h30-18h30)

Quelles interactions possibles entre l’Autogestion, les Services Publics et les Communs ?

Est-ce que le mouvement / campagne / organisation dans lequel vous êtes impliqués font référence aux Communs au-delà de la raison essentielle pour laquelle vous vous battez ? Comment les autres Communs (électricité, eau, logement, éducation, transports, etc) sont-ils intégrés dans votre discours et dans la conscience du mouvement ? Comment luttez-vous contre l’aliénation qui fait que les gens croient dans les droits de propriété et la logique d’austérité pensant ainsi qu’ils sont responsables de l’échec de la société au lieu d’incriminer le système capitaliste ? Quels liens avez-vous avec les autres Communs ? Avez-vous coopéré avec les autres mouvements / groupes luttant pour les autres communs ? Comment toutes ces expériences peuvent interagir pour construire une alternative ? 
• Une quinzaine de courtes interventions 2 minutes sur cette question ; 
• Débat d’une heure et demie avec l’ensemble des participants. 
Dimanche matin (9h30-12h30)

Discussion ouverte. 
Comment pouvons-nous diffuser les premiers résultats de notre séminaire ? 
Première ébauche pour le prochain séminaire en 2015.