• 20 novembre 2014 - 23 novembre 2014
  • Frankfurt
  • Résister au coeur du régime européen de crise
  • Festival de Blockupy à Francfort

  • Nous n'attendrons pas les nominations des décideurs - nous allons construire notre propre calendrier. Même si ce ne sera qu'en 2015 seulement que la BCE sortira les petits fours pour les personnalités importantes et inaugurer sa nouvelle tour, Blockupy sera à Francfort dès cet automne. 
Maintenant, après le « mai de solidarité » à travers l'Europe et avant le blocage de l'inauguration de la BCE l'année prochaine, c'est le bon moment : nous allons discuter, nous allons mettre nos luttes ensemble et faire des projets. Nous nous réunirons avec de la musique, de la bière, un film. Et, bien sûr, nous serons présents dans les lieux pour perturber les activités normales : dans les rues, en franchissant les barrières.

    Blockupy - nous refusons de nous adapter ! « L'austérité tue ! », c'est toujours vrai. Les dirigeants intensifient les mesures structurelles, même si elles sont mieux emballées. Ils sont en train de transformer la politique de crise de la Troïka en « business as usual » - mini-jobs, Hartz-IV, les politiques autoritaires et les coupes sociales, les déportations racistes, la militarisation des frontières, la privatisation des biens publics, les systèmes de santé en ruine, semblent être la réponse au chômage, à la précarité et aux réflexes nationalistes. La crise doit devenir une forme de vie... 
La démocratie a été conquise par nos nombreuses luttes. Blockupy essaye, avec d'autres, de mettre rapidement au point une plate-forme en Europe - contre l'austérité et l'exploitation, pour la solidarité au-delà des frontières. L'Europe n'est pas une question de passeport ou d'origine pour Blockupy - L'Europe est la région dans laquelle nous commençons à lutter ensemble. Nous exprimons un refus collectif de toutes les « solutions de crise », nationalistes, racistes ou sexistes.

    Ensemble, dans des ateliers, des tables rondes et des assemblées, nous voulons poser des questions auxquelles nous pouvons répondre par une action collective : comment trouver les fissures dans le ciment capitaliste ? Comment pouvons-nous garantir un accueil inconditionnel à tous les réfugiés et aux migrations ? Comment pouvons-nous reconquérir nos villes, qui sont en train de se vendre ? Comment pouvons-nous trouver les uns et les autres les moyens pour vivre et travailler dans la dignité ? Nous allons parler de ce que nous devons faire, de ce que nous voulons faire, pour développer des alternatives, et unir nos luttes et devenir plus forts.

    Le festival apportera un éclairage différent à de nombreux endroits de la ville - espaces de culture autogérée, projets pour d'autres façons de vivre et de se loger, pubs et cafés, théâtre, cinémas ou librairies. Nous allons nous rencontrer, écouter, confondre et expliquer. Nous allons danser, écouter et être sur les places. Une politique durable de protestation passe nécessairement par le désordre et la confusion à l'ordre dominant.

    De façon factuelle et symbolique, collectivement et publiquement, nous allons transgresser les frontières. Nous allons trouver des endroits où existent des politiques d'appauvrissement. Nous sommes convaincus que la désobéissance de masse est une réponse appropriée au scandale de la naturalisation des « politiques de crise » et de « réforme » du capitalisme européen. Comme une répétition générale : pour que nous puissions mieux imaginer les jours et les nuits du blocus de la BCE en 2015 et aller au-delà de l'« attendu ». 
Réseaux, plates-formes Blockupy, groupes, organisations et ONG en Europe, nous allons nous rassembler au festival Blockupy. « Le bleu restera gris tant qu'il n'aura pas été réinventé. »

    
Nous devons tous nous rencontrer en novembre !

    
La coordination de Blockupy

    blockupy.org/en/